Morille du pauvre pour certains, champignon fétiche pour d’autres (et nous notamment), la trompette de la mort est un excellent champignon qui peut se récolter en assez grande quantité, avec un peu de patience et de chance.

nom latin : craterellus cornucopioides
noms usuels : trompette, corne d’abondance, craterelle, trompette des maures, chanterelle noire…
cueillettes : de juillet à novembre
habitat(s) : forêts de feuillus, parfois de conifères

trompette de la mort

la couleur et la forme de la trompette de la mort sont de bons camouflages

Pour beaucoup de cuisiniers, c’est l’un des tout meilleurs champignons forestiers, d’autant qu’ils se conservent très bien séchés. La trompette peut accompagner toute sorte de plats, mais aussi servir de fond de sauce.

Comment trouver la trompette de la mort ?

De par sa couleur sombre, la trompette n’est pas très facile à déceler. Toutefois, comme elle pousse en grandes colonies, on peut assez aisément remplir un panier. Elle pousse surtout après une phase de pluie et de chaleur.

Comme pour la girolle, l’erreur de beaucoup de débutants est de trop scruter le sol, alors qu’un regard plus panoramique fonctionnera d’autant mieux qu’il suffit de trouver le premier spécimen pour faire une belle cueillette.

Confusions possibles et précautions

Grâce à sa forme et son odeur caractéristique de sous-bois, il n’existe que très peu de risques de confusion, si ce n’est avec la chanterelle cendrée (bon comestible).

Il arrive que l’on puisse la confondre également avec des restes d’un vieux champignon, mais cette confusion ne résiste pas à une observation directe.

Photos de la trompette

à venir…

Nos recettes

Pour nous, la trompette est sans doute le meilleur des champignons communs. On peut la préparer de mille et une façon, seule ou avec d’autres champignons.

cancoillotte aux champignons
poêlée forestière forestière
raclette comtoise aux champignons
poulet d’horloger aux champignons